précédenteretour au sommaire

Vison d'Europe (Mustela lutreola)
barre2.gif (408 octets)

rouleauh.gif (2005 octets)
rouleauv.gif (128 octets) rouleauv.gif (128 octets)
rouleaub.gif (1616 octets)

distribution géographique

Classification
Classe : Mammiféres
Ordre :
Carnivores
Famille :
Mustélidés
Genre, espèce :
Mustela lutreola

Morphologie
longueur du corps : 45 à 59 cm
longueur de la queue :
12 à 18cm
poids adulte : 0,475 à 1,12 kg

Physiologie

Maturité sexuelle : 9 mois
Gestation : 35 à 72 jours
Nombre de jeunes / portée : 2 à 7
Nombre de portées / an : 1
Longévité : jusqu'à 10 ans

Elle a des pattes courtes avec des pieds palmés et une longue queue. Son pelage va du brun au gris clair. Il possède une tâche blanche du menton jusqu'à la lèvre supérieur.

Répartition
On le retrouve près des rivières, des étangs et des marais. Il lui faut non seulement une source d'eau proche mais le lieu choisi doit aussi permettre de se cacher facilement au travers d'une végétation dense.

  • l'ex-Union soviétique
  • La Roumanie
  • le Sud-ouest de la France
  • le Nord-ouest de l'Espagne

Moeurs
Comme le putois, le vison d'Europe ce sert d'un terrier de lapin ou d'un rongeur qu'il tapisse de végétation. C'est un excellent nageur qui sort de sa tannière de préférence la nuit.

Reproduction
Il se reproduit entre les mois de février et avril. Un à deux mois plus tard, les petits naissent entre mai et juin et seront sevrés après la dixième semaine. A la naissance, les petits ne pése qu'une dizaine de grammes.

Régime alimentaire
Ils se nourrissent principalement de rongeurs, poissons, crustacés, mollusques, insectes, oiseaux, reptiles et végétaux...

Prédateurs
Chasser pour leur fourrure au début du siècle, la raréfaction des nuisibles et la destruction des milieux humides sont semble t'il la raison de la diminution alarmante de la population.

Protection
Le vison d'Europe est totalement protégé. Il figure à l'annexe II de la convention de Berne et aux annexe II et IV de la directive Habitats. Il semblerait que ce soit l'espèce de carnivore la plus menacée en France. Des recherches sont financés par l'Etat et un programme associant les chercheurs espagnols à été mis en place.


Tous droits réservés Thierry Nouet & Vincent Tandart, 1998