précédenteretour au sommaire

Loutre (Lutra lutra)
barre2.gif (408 octets)

rouleauh.gif (2005 octets)
rouleauv.gif (128 octets) rouleauv.gif (128 octets)
rouleaub.gif (1616 octets)

distribution géographique

Classification
Classe : Mammiféres
Ordre :
Carnivores
Famille :
Mustélidés
Genre, espèce :
Lutra lutra

Morphologie
longueur du corps : 80 à 140 cm
longueur de la queue :
40 à 45 cm
Hauteur au garrot :
30 cm
poids adulte :
5 à 12 kg

Physiologie

Maturité sexuelle : 2 à 3 ans
Gestation : 9 semaines environ
Nombre de jeunes / portée : 2 à 3
Nombre de portées / an : 1
Longévité : 12 à 13 ans
(jusqu'à 16 ans en captivité)

Elle a des pattes courtes avec des pieds palmés et une longue queue. Son pelage va du brun au gris clair. Les mâles sont plus grands et plus lourds que les femelles.

Répartition
On peut la trouver dans toutes les eaux douces (torrents, rivières, ruisseaux...) et salées. Il lui faut cependant une végétation abondante sur les bords du cours d'eau où elle élue domicile. On la retrouve en France dans les grands marais (Pays de Loire, Poitou-Charentes, Girondes, Landes) ainsi qu'en Bretagne et dans le Limousin et les Pyrénées. Il ne doit rester qu'un millier d'individus actuellement en France. On la trouve aussi en :

  • Europe du Nord
  • Scandinavie
  • Afrique du nord
  • Asie

Moeurs
(nc)

Reproduction
Il n'y a pas de saison pour les accouplements et donc pour les naissances. Le terrier ou "catiche" se trouve généralement sur la berge mais elle y accède par une entrée sous-marine. Il existe également un trou d'aération qui peut servir d'entrée. Les petits naissent aveugles, ils apprennent à nager vers la 6ème semaine et sont allaités jusqu'à la 8ème environ. Ils s'émancipent à 5 ou 6 mois et atteignent leur taille adulte au bout d'un an.

Régime alimentaire
Elles se nourrissent principalement de poissons, crustacés, mollusques, insectes, rongeurs, grenouilles, oiseaux... Elles mangent aussi des myrtilles en fin d'été. Sa ration alimentaire quotidienne peut atteindre 1,5 kg (loin des 40 kgs que lui attribuent certains pécheurs).

Prédateurs
Elle n'a pas d'ennemis dans la nature. L'homme, par la destruction de son habitat, la pollution (pesticides agricoles, piégeages accidentels, pollution industrielle) et la chasse durant le 19ème siècle, est le seul responsable de son déclin. On la chasse aussi pour sa fourrure ou parcequ'on la considère comme nuisible.

Protection
Des projets ont été mis en place pour pallier la diminution alarmante de l'espèce en France. En effet, si on pouvait la trouver partout en 1930, ses effectifs ont été divisé par trois. Des recherches et une sensibilisation du public a été lancé par le "Groupe Loutre" en 1990. La loutre est protégée par la convention de Berne (annexe II) et par la directive Habitats (annexe II et IV). Elle est intégralement protégée depuis 1981. La loutre est parfois réintroduite dans certaines rivières répondant aux critères suivants : abondance pour une population, risques de pollution écartés.


Tous droits réservés Thierry Nouet & Vincent Tandart, 1998