précédenteretour au sommaire

Lièvre variable (Lepus timidus)
barre2.gif (408 octets)

rouleauh.gif (2005 octets)
rouleauv.gif (128 octets) rouleauv.gif (128 octets)
rouleaub.gif (1616 octets)

distribution géographique

Classification
Classe : Mammiféres
Ordre :
Lagomorphes
Famille :
Léporidés
Genre, espèce :
Lepus timidus

Morphologie
longueur du corps : 45 à 62 cm
longueur des oreilles :
6 à 10 cm
poids adulte :
2 à 5,8 kg

Physiologie

Maturité sexuelle : 1 an
Gestation : 45 à 63 jours
Nombre de jeunes / portée : 2 à 5
Nombre de portées / an : 1 à 3
Longévité : 12 ans

Le lièvre variable est apparenté au lièvre commun mais ne se croise pas avec ce dernier. Il a la particularité de changer de couleur en fonction de la saison. Son pelage blanchit en automne pour être complètement blanc en hiver, seule l'extrémité de ses oreilles restant noires. Au printemps, les poils bruns réapparaissent pour lui donner la même couleur qu'un lièvre commun, à l'exception de sa queue, qui reste toujours blanche.

Répartition
Il habite les forêts et les alpages, à partir de 1.200 m et jusqu'à la limite des neiges eternelles dans les Alpes, d'où son nom allemand de "Lièvre des neiges".

Moeurs
Il n'est pas solitaire et vit très souvent en communauté. C'est un animal nocturne et crépusculaire.

Reproduction
La période de reproduction se situe entre février et août. Les levrauts naissent avec leur pelage complet et les yeux ouverts, ils sont capables de se déplacer. (cf. rubrique particularités).

Régime alimentaire
Le lièvre variable se nourrit d'herbe, de mousse, de baies, d'écorce et de bourgeons.

Prédateurs
(nc)

Particularités
La femelle du lièvre variable comme celle du lièvre brun (appelée "hase") à une particularité, elles peuvent être fécondés une seconde fois avant la mise à bas. Elel porte donc simultanément les jeunes prêts à naître et les embryons de la nichée suivante. On appelle se phénoméne la "superfétation".

L'état des populations sont mal connues mais probablement en danger en raison du manque d'effectifs.


Tous droits réservés Thierry Nouet & Vincent Tandart, 1998